Nous les attendions avec impatience, les voilà déjà rentrés le cœur plein de (beaux, nous l’espérons) souvenirs africains ! Nous avons eu la chance d’avoir la visite de Thierry et Marie-Hélène (BP et BM –beau papa et belle-maman- pour les intimes) durant 2 semaines.

Début juillet, nous voilà presque prêts : vite, vite, les parents arrivent… Ce fut l’occasion pour nous de prendre le temps d’aménager des choses dans l’appartement, acheter de nouveaux rideaux et repeindre 2-3 pièces. Au vert pâle initialement choisi pour le bureau de Nicolas et la toilette, s’est substitué un vert flash plus osé et surprenant, par une magie des codes et des mélanges de peinture burundaise. Bon, si vous suivez nos aventures depuis ces nombreux mois, vous nous direz ceci : « La-bas, vous n’aurez que rarement ce que vous avez prévu » !

Bref, nous voici mi-juillet, enfin 2 semaines de vacances pour Céline ! Les parents arrivent détendus et déjà tout bronzés de Tanzanie, la tête remplie d’images d’animaux sauvages. Après quelques jours d’acclimatation et de bronzette-piscine, nous les emmenons sur la rivière Rusizi, peuplée d’hippopotames (et, parait-il, de quelques crocodiles).

DSC_1543

DSC_1555

Le temps de faire une valise pour quelques jours, nous voilà ensuite entassés dans notre mini Rav4, destination l’intérieur du pays. Ca grimpe rapidement et la vigilance est de mise… chacun son truc pour arriver en haut de la colline!

DSC_1649

Premier arrêt: Bugarama et les champs de thé de Teza, réputé internationalement. Après une brochette dans la fraicheur et l’air pur des hauteurs (2200m), nous avons eu l’occasion de nous promener dans les champs et de visiter l’usine de thé avec Mr Charles. Quels splendides paysages!

DSC01757

DSC01776

Après un dodo et une journée de balade à Gitega (y compris en taxi moto pour le plus grand plaisir de BM!), deuxième ville du pays, nous avons repris une superbe route vers Rutana.

DSC_1692
Fabrication de briques en terre

Après une longue piste cahoteuse, les chutes de la Karera nous ont bien accueillis, ainsi que notre guide. Monter, descendre, marcher, quelle chaleur!

DSC01843

DSC01827

DSC_1660

Le pique nique avalé à l’ombre des chutes, nous avons repris notre piste pour nous enfoncer encore plus loin à la limite de la frontière tanzanienne, destination la faille des Allemands. Le spectacle en valait la peine, tant celui du paysage que celui de la horde d’enfants venus chercher des petits cadeaux!

DSC_1676

DSC01863

(Suite au prochain article)

Advertisements