Voilà un bon moment que nous n’avons pas écrit, il faut dire qu’entre le début du boulot, une semaine sans électricité et d’autres chamboulis, nous avons été bien bien occupés !

J’ai bien commencé le boulot à l’ambassade. Les débuts n’ont pas été évidents, en partie à cause d’un microbe intestinal qui m’a clouée au lit pendant 4 jours et m’a complètement assommée ! « Le Burundi te baptise ? » m’a dit un collègue ! C’est à peu près ça ! Beaucoup de défis en un coup, donc… Les choses se sont apaisées, je fais mon trou dans le service et  je trouve mes marques et mes démarques dans le Monde Diplomatique (qui ne correspond pas toujours au « vrai » monde 😉 ).

Nous avons ensuite expérimenté la vie sans électricité pendant 6 jours. Un pylone s’est effondré, a été “réparé” à l’africaine et la réparation a tenu… 4h! 6 jours rigolos ou ennuyeux, depuis l’humour du diner aux chandelles tous les soirs jusqu’aux effluves de frigo chaud pas franchement agréables! La logistique n’est pas évidente dans ces cas-là, c’est alors qu’on réalise comme il nous est automatique d’allumer dans une pièce, d’allumer un ordinateur, de manger de la nourriture bien conservée et de pouvoir lire au lit le soir ! On a quand même craqué au bout de 4 jours, cela nous a donné une excuse pour aller manger un spaghetti bolo au Waka waka ! Ce matin, c’était au tour de l’eau d’être coupée, ouf, cela n’a pas duré longtemps mais nous a rappelé de faire un bidon de réserve. Nous prenons cela avec philosophie, à quoi bon s’énerver quand on ne peut rien y faire ? 🙂 Ce n’est pas l’attitude de tout le monde, c’est assez intéressant de voir s’énerver certains qui sont là depuis 25 ans parce qu’on devient improductif 20min au boulot :p La patience est pourtant ici le maitre mot!

Nicolas finit sa dernière semaine avant les vacances. “Ses examens” se sont bien passés, nous rions des perles des élèves ! Il a bientôt fini ses corrections  et s’amuse des crottes laissées sur les copies par… Gaspard le lézard (rappelez-vous, il vit dans le bureau) et des traces laissées par les termites qui grignotent les meubles. Hihi, la vie africaine nous rattrape toujours.

Vous avez le bonjour de Mathias le cafard (non, je ne m’y fais décidément pas… en plus, il est très malin !), de Ségolène la grenouille de l’évier (mais elle n’est pas restée longtemps) et d’Astrid la mante religieuse de la cuisine, partie aussi très vite. Il faut croire que vivre avec des belges n’est pas recommandé en ce moment ! ; ). Gaspard le lézard est heureusement toujours là.

Pour Noël, nous avons un souper prévu samedi avec des gens chouettes et simples, voilà qui nous correspond bien ! Nous avons du mal à réaliser que nous sommes à Noël, certains cafés diffusent des chants qui se chargent de nous le rappeler mais le climat tropical rend cela très étrange!

Pour le reste, nous allons bien et sommes en sécurité.

Nous vous envoyons plein de soleil pour éclairer vos sapins et de gros bisous!

PS: Vous pouvez maintenant laissez des commentaires sur nos articles sans vous enregistrer.

Advertisements